Interview de Laurent Huber – Technicien Planification

25 juillet 2023
Dans cette nouvelle série d’entretiens, nos collaborateurs nous dévoilent leurs métiers et les enjeux auxquels ils sont confrontés. Laurent Hubert est le premier à nous raconter son parcours dans l’industrie.

Laurent, Technicien Planification, nous fait découvrir son métier.

Laurent Huber à son poste de travail

Peux-tu te présenter et nous parler de ta formation ?

Je m’appelle Laurent Huber et j’ai intégré le monde du travail assez tôt.

Je me suis d’abord formé au métier de Mécanicien Tourneur, en passant mon CAP. J’ai ensuite enchainé sur un BEP mécanique générale. C’est à ce moment que j’ai rejoint l’usine de tuyaux d’échappement automobile de l’entreprise la Meusienne.

Après 10 ans passés à la Meusienne, j’ai suivi une formation et j’ai évolué en tant que Technicien de Planification. J’ai travaillé au sein de différents services. J’ai été Agent de Planning pendant sept ans, puis Technicien ADV (Administration des Ventes) pendant deux ans. J’ai aussi fait partie du Service Achat pendant une petite année.

Une opportunité s’est présenté à moi et j’ai été embauché chez Tricoflex en tant que Technicien de Planification. Ce métier est celui que j’ai exercé le plus longtemps, puisqu’il y a maintenant 19 ans que j’assure cette fonction.

En quoi consiste ton métier ?

La responsable planning s’occupe de m’extraire les données par rapport aux stocks et aux commandes et de faire tourner le *CBN (Calcul du Besoin Net).

Elle m’envoie une liste de fabrication à produire sur plusieurs années et par des ateliers différents.

Mon travail consiste à ordonnancer ces fabrications. Cela signifie que j’optimise la planification, j’évite les déchets qui peuvent engendrer des coûts et je m’applique à faire les meilleurs enchainements possibles selon le type d’outillage utilisé ou encore le nombre de personnes requis pour une fabrication. Une fois que j’ai fait ma planification, j’ai un suivi quotidien de l’ordonnancement et de la planification. En cas d’aléas ou de panne, je peux modifier les plannings.

C’est un métier qui peut s’exercer dans tous les domaines d’activités, mais selon le secteur, la planification ne se déroulera pas de la même façon. Prenez l’exemple de l’aviation : les délais sont importants et les composants beaucoup plus nombreux.

Chez Tricoflex, tu n’es pas seulement Technicien Planification, tu es aussi le formateur SST. En quoi ça consiste ?

En tant que formateur SST, je forme les employés au secourisme du travail. Je leur apprends les gestes et les notions de sécurité à adopter en situation d’urgence.

Quelles compétences nécessite le métier de Technicien Planification, d’après toi ?

Il faut être rigoureux, organisé et réactif. Afin d’optimiser les plannings, il est aussi important de connaitre les produits fabriqués ainsi que les différentes lignes sur lesquelles ils le sont.

Au quotidien, avec quels services interagis-tu pour effectuer au mieux ta mission ?

Je collabore principalement avec la Responsable Planning qui me donne des priorités par rapport aux livraisons à faire à nos clients. Je travaille aussi avec les chefs d’équipes, les chefs d’ateliers et avec le service développement.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton métier et chez Tricoflex ?

Mon métier me permet de travailler de façon autonome et cela me plait : je gère le déroulement du planning à ma façon. Quant à Tricoflex, c’est une très bonne entreprise qui prend soin de ses employés.

De plus, l’ambiance au sein de l’équipe est très bonne, et ce n’est pas négligeable.

Enfin, peux-tu nous parler de ton loisir préféré ou d’une passion qui t’occupe en dehors du travail ?

J’ai été joueur dans un club de foot pendant 20 ans et j’ai pu y être un entraîneur. En dehors du travail, je pratique l’apnée depuis 3 ans. Tous les sports me passionnent.

*CBN ou (Calcul du Besoin Net) : Méthode de gestion permettant de déterminer les ressources et les besoins nécessaires pour maintenir les coûts et une capacité de production stable.

Article suivant